P1010164

       Dimanche, j’apprenais qu’un courrier suivi, garanti livré en 24 h, ne l’avait été que sous 72 h ; et que l’expéditeur s’était fait rembourser pour non respect du contrat. Bon, un accident, me disais-je. Mais non, c’est courant : hier, en sortant de la poste à Lavaur, je croisais une dame fort mécontente ; car on venait de lui dire que ses trois lettres recommandées ne seraient livrées que jeudi, donc sous 72 h ! Et moi, je venais poster une lettre, furax que la Poste qui a touché du CICE 7 milliards d’€ par an jusqu'à fin 2018 pour maintenir sa qualité de service et ses emplois, se permette, sans consulter les usagers, d’enlever du trottoir central d’accès à la Grand Rue, les boites aux lettres où on pouvait glisser son courrier depuis sa voiture. Il m’avait fallu me garer, perdre du temps et du carburant. Et si le CICE a été supprimé au 1er janvier 2019, la poste bénéficie maintenant d'énormes baisses de cotisations sociales, qui mettent notre santé et nos retraites en danger.

       Je soupçonne que ce sont les riches actionnaires qui obligent les cadres de la Poste à prendre ce genre de décisions pour gagner toujours plus. Or, c’est maintenant connu, que les riches nous coûtent très cher. Ils se contentent de piller, ici sous la forme de crédits d’impôts truqués, de charges sociales non assumées et d’arrogantes économies. Or, ce ne sont pas eux qui nourrissent l’État. Leur argent est blanchi dans des paradis fiscaux puis placé dans des niches fiscales qu’ils se font voter à leur usage exclusif. Ce ne sont pas eux qui font les routes, les transports, les bâtiments, les vêtements ou la nourriture. Ils n’innovent même pas, ce ne sont pas eux qui déposent les brevets. Ils se contentent d’orienter l’économie vers des passages obligés, puis de prendre des commissions sur tout ce qui y passe, soit en direct, soit par l’intermédiaire de l’État. En plus leur théorie du ruissellement n’est pas prouvée. Ils ne sont utiles en rien. Ce sont des prédateur nuisibles au bien vivre ensemble. En plus ils sont violents, ils polluent volontairement la planète pour de l'argent dette. Ce sont des primitifs qui accusent leurs esclaves des pires maux afin de se dédouaner de leur médiocrité ; alors qu'ils les créent eux-mêmes. Notre organisation sociale peut aisément se passer d’eux.

       Mais je les soupçonne aussi d’infecter volontairement l’ambiance du pays par l'intermédiaire des élus qui sont nombreux dans des loges de la franc maçonnerie. C’est par là, que notre ruine est organisée ; et il faut être bien obéissant et garantir le secret, sinon c’est la baballe, (Bérégovoy), au minimum le discrédit et le rejet. Mais c’est confortable, car les revenus et les « pourboires » sont garantis à vie. Naturellement, ils ne sont pas tous corrompus, nombre d’entre eux sont altruistes et se regroupent grâce à www.sosmaires.org pour sécuriser leur commune en cas de crise.

       Or, nous sommes maintenant nombreux à savoir que le problème vient des intérêts des crédits bancaires qui ne sont pas créés ; et qu’il faut prendre soit en pillant la planète, soit en exploitant un réseau d’esclaves le plus vaste possible. Il est grand temps d’assainir notre système d’échanges, y inclus pour les riches qui y ont grand intérêt, puisqu’ils tomberont de plus haut que nous quand tout s’écroulera. Or, on sait le faire. c'est en cours de réalisation !