a-lecoute-des-insectesA l’écoute des insectes

 

S’il y a un livre important à lire en ce moment, c’est celui de Joanne Elisabeth Lauck traduite de l’américain en français par Catherine Marquot : à l’écoute des insectes, publié cette année par le Souffle d’Or à Gap.

Car en prenant modèle sur les mouches, les fourmis, les scarabées, les abeilles, les mantes religieuses, on trouve des idées pour relancer notre société qui vit en grand danger d’effondrement, en grande partie parce que beaucoup d'insectes disparaissent. C'est une merveilleuse découverte, d'une richesse insoupçonnée quand j'ai commandé ce livre. En plus l'éditeur ne fait pas payer la poste !

Notre éducation biaisée par l'argent dette, déforme la réalité, ne nous permet pas d'apprécier l'apport des insectes. C'est bien dommage ! Les fourmis par exemple, savent vivre au bord du chaos… Tant qu’elles ne sont pas assez nombreuses, c’est la pagaille, mais quand la taille de la fourmilière s’optimise, l’échange d’informations pertinentes leur permet de s‘organiser. Or, les malthusiens veulent nous faire croire qu’on est trop nombreux. Et il y a tant d'autres idées à tirer de ce livre. 

villefrancheLibellule photographiée sur ma voiture le 12 juillet 2019.