17 février 2017

ECRIRE N'EST PAS PARLER

Je me rends compte que la puis­san­te énergie qui me donne la force d’écrire, est un handicap à l’oral. Je n’arrive pas à la maîtriser en par­lant. C'est comme si mes discours portaient un enjeu dont la pression les rendaient flous, confus. Ainsi, quand je me sens pressé par le ris­que d’échec à livrer une idée, ma parole vire au stressé, parfois à l’arro­gant ; ce qui ne va pas avec ce que j’ai en tête, et in fine, m’em­pêche de dire ce que j’ai à dire. Je deviens inap­te à parler clair, à confier des don­nées utiles et à... [Lire la suite]