30 avril 2019

Comment les banques nous ont volé notre argent

      Quand j’avais 15 ans, j’habitais à la campagne. A pied ou à vélo tout était loin. Je rêvais d’une mobylette ; alors pendant les vacances d’été, j’allais en bicyclette travailler à la briqueterie distante de quatre kilomètres. En fin de mois, mon salaire m’était payé avec des billets et des pièces qui allaient dans mes poches.       Or, dès 1789 des bourgeois soi-disant révoltés contre la royauté, légalisaient le prêt à intérêts, puis décidaient en 1794 que la monnaie est... [Lire la suite]
13 avril 2019

Le pic de l'esprit

           Le pic de l’esprit fait partie des œuvres importantes. C’est un livre d’époque, un livre changement, et même d’apocalypse dans le sens de révélation.       On ne peut pas le passer sous silence, tant il nous aide à comprendre les clés de la Vie : il débute par les pièges à éviter, puis nous parle du temps doté de son futur collectivement programmé mais individuellement modifiable, et aussi de son passé réversible pour préserver notre libre... [Lire la suite]
Posté par belombard à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mars 2019

L'Immortalité

Au bas de la page 424 du livre d’Anton Parks : "le secret des étoiles sombres" publié chez J'ai lu, on lit : - le code de cet univers que Tiamata connaît parfaitement, implique que l'immortalité du corps ne s'acquiert pas au moyen de la génétique, mais plutôt grâce au processus évolutif de l'âme.... Puis au bas de la page 425 : En t'incarnant parmi les Gina'abul, à ce moment précis de leur histoire, tu t'es projeté dans un univers où le mental étouffe l'esprit, et où l'ego neutralise la sagesse. Ne te trompe pas de combat, il... [Lire la suite]
Posté par belombard à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2019

les origines de notre organisation sociale

Le livre de Nuréa, tome 0 des chroniques du Ğírkù, publié par Anton Parks chez Pahana books et chez Terre Nouvelle, nous montre les prémices de l’organisation sociale très ancienne qui a duré jusqu’à la révolution française : le clergé, la noblesse et le tiers état. Je précise que cela se passe dans notre galaxie, mais sur d’autres planètes que la nôtre.  Eh bien, dans le cours de ce livre romancé, les trois strates de la société sont visibles : - D’abord les musidim, qui en sumérien veut dire les faiseurs de... [Lire la suite]
15 janvier 2019

La prédation comme mode de vie

On veut nous faire croire que les guerres servent à maintenir l’ordre, à prévenir ou régler les conflits, mais on voit que TOUTES les guerres, conventionnelles ou pas, servent à piller.       Il y a d’abord les guerres pour se fournir en matières premières : - cuivre au Chili ;  pétrole au Vénézuéla ; pétrole, or, gaz en Grèce ; terres rares et drogue en Afghanistan ; pétrole et artefacts culturels en Irak, berceau de l’humanité ; autres savoirs anciens et pipeline qui n’alimente pas le bon pays... [Lire la suite]
07 janvier 2019

Le livre de Nuréa est subversif

Ancienne version chez Pahana books C’est le livre le plus subversif que je connaisse. Hier, j’ai fait des recherches sur le Net pour avoir des liens à mettre sur mon article : "Les mercenaires invisibles". C’est donc de là que tout part. Il n’est pas subversif au premier abord, il n’est même pas présenté comme tel. C’est juste qu’en le lisant, on comprend la vraie structure de notre société, ce qu’aucun autre bouquin ne fait en si peu de mots : une planche en couleurs de deux organigrammes, une courte présentation d'une... [Lire la suite]
17 octobre 2016

LES VENGEANCES DES NOMADES ET DES SÉDENTAIRES

       Ce matin, naît en moi l'idée que la « soi-disant civilisation » est facturée à un prix exorbitant. Elle se paie cash en pillages, en massacres, en esclavages, en insécurité et en un terrible inconfort spirituel. Elle est au minimum un leurre qui cache des rackets, des arnaques et de nombreuses autres per­ver­sions. Nous verrons ci-dessous qu'à l'intérieur de cette dictature de fourbes, les religions monothéistes sont la théâtralisation de ces incompréhensions entre nomades et sédentaires qui... [Lire la suite]